Le Président de l’ATD tire son chapeau à la Cour Suprême

Le Président de l’Alliance Tchadienne pour la Démocratie et le Développement (ATD), Abderamane Djasnabaille s’est confié le samedi 25 février à l’Info. Dans une interview à bâton rompu, l’ancien ministre des Droits de l’Homme a fait le tour d’horizon de la situation politique et économique du pays. Il n’a pas manqué de féliciter la Cour Suprême pour le travail abattu lors des communales.
Info : Le Tchad vient d’organiser pour la première fois les élections communales, quelle appréciation faites vous ? 
Abderamane Djasnaballe : Je pense que c’est un grand bon en avant et c’est une très bonne chose surtout que nous venons de fêter le cinquantenaire. Avec le cinquantenaire, nous passons sous la base de la renaissance du Tchad et l’organisation de ces communales qui n’ont jamais eu lieu au pays démontre notre performance. Nous savons qu’il y a beaucoup de difficultés mais moi qui vous parle, étant membre du Comité de Suivi, j’ai vu les choses de l’intérieur. J’ai suivi la CENI et je pense que c’est une bonne chose même s’il y a des faiblesses. Il faut avouer que nous sommes dans un processus démocratique et tout le monde fait son expérience et ce aussi bien pour les partis politiques, pour la CENI que pour les Institutions chargés de réguler comme le Conseil Constitutionnel et la Cour Suprême chargés de trancher sur le contentieux électoral. Tout le monde a fait son expérience et ça mérite une félicitation. Je félicite aussi le Gouvernement pour avoir organiser ces élections là. Je pense qu’à l’avenir qu’on fasse tous pour que les faiblesses constatées lors de ces premières communales soient améliorées car à mon avis le processus est appelé à être de plus en plus meilleur.
Info : Comme votre parti a participé pleinement aux communales, quelle appréciation faites-vous des résultats de la CENI?
Abderamane Djasnaballe : Personnellement j’avais le doute au départ. Je suis comme St Thomas, je voulais voir avant de réagir mais j’ai vue que la Cour Suprême, en la matière a vraiment fait un effort réel et dit le droit. Je dis ceci parce que j’ai suivi de A à Z de la 1ère circonscription jusqu’à la 8ème et ma conclusion est formelle : la Cour Suprême a respecté les textes. Nous les acteurs politiques, nous n’avons pas possédé le code électoral si bien que nous n’avons pas su si on avait qualité pour agir. Si certains contentieux relevaient d’abord des tribunaux locaux mais on emmené cela à la Cour Suprême qui s’est déclarée incompétente. Les gens n’ont pas non plus apporté des preuves. Ils ont souvent énuméré un certain nombre de faits mais qui ne sont pas étayés et c’e n’est pas normal. Juriste que je suis, j’ai suivi et je peux dire chapeau à la Cour Suprême. C’est pour vous dire que si au départ, j’avais des doutes, je suis agréablement surpris par la décision prise par la Cour Suprême lors de cette consultation électorale. Nos magistrats ont montré leur indépendance d’esprit et en ce qui me concerne, je crois qu’on dot au contraire être content. Nous sommes vraiment content et honorés par cette Cour Suprême qui a fait un travail réel et sérieux en la matière si non, je n’ai pas l’habitude de jouer au giottisme , c’est à nous acteurs partis politique de bien travailler le code électoral de mieux respecter les règles car en matière de requête, ll faut apporter des preuves ns n’avons des preuves ns n’avons pas suffisamment apporté des preuves.
Nous sommes satisfaits de ce résultat partout ou nous sommes ou nous sommes allés au Moyen Chari ou au Logone Oriental où à N’djamena nous avons enregistré des élus, c’est une première pour nous et le parti a fait amende honorable mais nous devions aussi mieux nous organiser pour couvrir tout le Tchad. Nous étions même jusqu’à Faya, où le résultat n’a pas été concluant mais dans tous les cas nous allons progressivement nous organiser pour être partout au Tchad. En fait c’est pour nous motif de satisfaction.
Info : On n’entend pas beaucoup parler de l’ATD ces derniers temps, qu’est ce qui ne va pas ?
Abderamane Djasnaballe : Il n’ ya pas longtemps que j’ai quitté le gouvernement et je me trouvais aussi dans le cadre des forces vives. Etant porte parole, je ne pouvais pas parler au nom des forces vives et de l’ATD à la fois. Je pense que très prochainement nous allons nous organiser dans un cadre structurel du parti et nous allons tirer les conséquences et faire en sorte que le parti soit plus visible. Puisque le président tout seul ne peut pas représenter le parti, nous voulons que ceux qui représentent le parti puissent agir. Pour que tous les militants puissent lui faire confiance mais tous les Tchadiens également à ce que le Parti puisse émerger réellement avec une vision plus nette que maintenant.
Info : Quel commentaire faites-vous par rapport à la cimenterie de Baoré qui vient d’être inaugurée ?
Abderamane Djasnaballe : C’est positif. Le fait même qu’on a une cimenterie au Tchad, c’est une bonne chose car jusqu’à présent nous avons beaucoup de potentialités mais qui ne sont pas mis en exergue…. Le ciment par définition permettra aux Tchadiens de mieux bâtir parce que beaucoup de nos maisons sont en potopoto, les gens n’avaient pas de moyens. Aujourd’hui avec la cimenterie, le gouverneur a fait une très bonne chose et je profite pour saluer l’initiative du Chef de l’Etat Idriss Deby Itno pour cette initiative positive. C’est le début et il faut reconnaître que les Tchadiens attendent beaucoup mais comme dans tout début, il y aura beaucoup de difficultés mais je crois que le fait même que cette cimenterie existe c’est déjà un début de développement. Plus d’autres choses vont naître et cette cimenterie va se développer. Le gouvernement doit faire en sorte que tous les Tchadiens soient inondés de sacs de ciment. Je dis d’emblée que c’est vraiment une chose qu’il faut saluer et je pense qu’il faut remercier le Président de la République et partant, tous le gouvernement d’avoir mis en œuvre la politique du social du Chef de l’Etat.
Info : Et de la mini raffinerie de Djarmaya ?
Abderamane Djasnaballe : C’est aussi la même démarche, il y a en beaucoup de difficultés que nous avons enregistrées et nous croyons que les gens ont tiré les conséquences, le gouvernement avait fermé la raffinerie mais aujourd’hui avec les partenaires chinois, ils se sont entendus pour partir d’un bon pied. Les Tchadiens fondent beaucoup d’espoir sur cette raffinerie.
Maintenant grâce à la raffinerie, nous avons de l’électricité partout. Vous, au niveau de la communication, vous le savez très bien : Aujourd’hui, il n’y a pas de machine à taper à la main, tout est sur ordinateur. Pour aller à l’hôpital, il faut l’électricité donc c’est aussi une très bonne initiative qu’il faut louer et nous demandons au gouvernement d’aller de l’avant pour encore mettre en œuvre toutes potentialités et développer de plus en plus nos produits locaux pour que le Tchadien qui est loin de la mer, ne puisse pas importer toujours ses produits avec tous les difficultés que nous savons.
Info : Votre dernier mot ?
Abderamane Djasnaballe : Je voudrai dire un mot au peuple Tchadien. Je sais qu’il y a beaucoup d’impatience, nous devons soutenir cet effort du gouvernement pour que nous puissions progresser sur le plan de la démocratie qui est indéniable. Et sur le plan économique le Tchad est en chantier l’exemple de N’djamena et je dirai même plus, de toutes les régions en chantier. En plus de la cimenterie et la raffinerie d’autres suivront et nous devons faire des critiques constructif et agir avec discernement
Je vous remercie.
Une interview réalisée par Kodibaye Christian
Tag(s) : #POLITIQUE TCHAD

Partager cet article