Nicolas Sarkozy est-il le Président de la « rupture » sur la scène internationale ? Depuis 2007 et son élection au second tour de la présidentielle, le turbulent Sarkozy a démontré une appétence toute particulière pour les grandes enjeux de la politique mondiale. Par monts et par vaux, il a bousculé les alliances traditionnelles de la France et s’est ingéré dans de multiples crises, tant politiques qu’économiques : Géorgie, Iran, Côte d’Ivoire, Libye, crise de la dette… Avec plus ou moins de réussite. Certes, d’aucuns peuvent lui concéder qu’il n’a pas été le Président de l’immobilisme diplomatique, qu’il s’est ingénié à redonner à la France toute la place qu’elle mérite sur la scène internationale. Mais les observateurs les plus assidus de la géopolitique pourront souligner les ambivalences, voir les carences de la politique étrangère de la France sous le règne de l’ancien maire de Neuilly. Tant de promesses dithyrambiques pour si peu de résultats. Décryptage non exhaustif à quelques mois de la présidentielle...lire

Tag(s) : #INTERNATIONAL

Partager cet article