A l'invitation de Sarkozy, Idriss Déby Itno, Chef de l'État tchadien est à Paris puis à Marseille.

Les derniers soutiens du Président sortant se mobilisent ! Certes le prétexte est une cause noble : Sauvez le lac Tchad, mais ce n'est malheureusement qu'un prétexte !

Idriss Déby Itno est au pouvoir depuis 21 ans, Deux longues et terribles décennies durant lesquelles,le peuple tchadien a souffert dans une indifférence quasi-totale, les affres d'une des dictatures les plus implacables en Afrique. Frauduleusement réélu » avec le seul soutien de la France de Sarkozy l'an dernier, Idriss Déby Itno, continue les actes de répression.

Assassinats des défenseurs des droits de l'homme ou des leaders politiques dont les plus emblématiques sont les meurtres de Me Joseph Behidi, Président de la Ligue Tchadienne des Droit de l'Homme le 16 février 1992 et du Prof. Ibni Oumar Mahamat Saleh, Secrétaire Général du PLD et Porte Parole de la Coordination des Partis Politique pour la Défense de la Constitution (CPDC) en février 2008, modification de la Constitution et fraudes électorales pour pérenniser son pouvoir, musellement de la presse, arrestations arbitraires, exécutions extra judiciaires, détournement des deniers publics, mercenariat etc.

Un climat politique exécrable doublé logiquement dans ces conditions, d'une situation socio économique insoutenable. Aujourd'hui, il s'en prend encore aux opposants qui continuent à se battre! Le député de l'opposition Gali Ngoté Gata placé en garde à vue pour complicité de braconnage !!! Avant c'est l'immunité parlementaire dont la levée est demandée de Saleh Kedzabo de l'Union Nationale Pour la Démocratie et le Renouveau, candidat d'opposition à la dernière présidentielle.

L'exaspération de la population est à son comble et elle n'hésite plus à sortir dans la rue malgré l'impressionnante armada du régime, l'armée est en état insurrectionnel larvé, les Institutions Internationales après avoir porté à bout de bras le régime, jettent l'éponge et dénoncent sans ambages la faillite économique d'un système gangrené par une corruption galopante, un clientélisme et une mauvaise gouvernance exacerbés.

Le pouvoir de Déby Itno est à bout de souffle.

Le seul verrou qui persiste et semble résister à toutes les épreuves du temps, s'avère être l'indéfectible soutien des autorités françaises au dictateur tchadien.

Il est temps que ca change !

Tag(s) : #POLITIQUE TCHAD

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :