Le Comité des Nations unies contre la torture a rappelé le Sénégal à ses obligations, concernant l’affaire Hissène Habré. Dans un courrier daté du 24 novembre, le Comité contre la torture, dont le Sénégal est membre, encourage vivement Dakar à extrader Hissène Habré, dans la mesure où le Sénégal refuse de le juger. Habré est accusé de milliers d’assassinats politiques de 1982 à 1990, alors qu’il dirigeait le Tchad d’une main de fer. Le président sénégalais, Abdoulaye Wade, avait annulé en juillet une annonce d’extradition vers le Tchad. NDjamena s’est depuis prononcée en faveur d’un procès en Belgique, qui a de nouveau déposé une demande d’extradition. Depuis… Rien. LA SUITE >

Tag(s) : #DROIT DE L'HOMME

Partager cet article