Homoda et Tagadim

Les autorités soudanaises, en complicité avec la police politique du Général-Sultan Idriss Déby Itno, ont procédé, à l’arrestation de M. Abdelawahid Aboud Makkaye opposant au régime tchadien, lundi 27 novembre, à Khartoum. 

 

Il y a un risque sérieux pour que Monsieur Aboud Makkaye soit clandestinement transféré au Tchad. 

Ses collaborateurs et les membres de sa famille n’ont pu obtenir aucun contact avec lui, ni directement ni par l’intermédiaire d’un avocat ou d’un médecin. 

 

Rappelons que depuis que l’opposition politico-militaire tchadienne avait accepté de déposer les armes pour engager un dialogue national avec le régime de Ndjamena, une vague de répression sauvage s’est abattue sur nos combattants, officiers, cadres et dirigeants; en illustration : L’arrestation du colonel Adouma Hassaballah Djadalrab, leader de l’UFCD depuis un an maintenant, lors d’un transit en Ethiopie ; l’arrestation de l’illustre syndicaliste Djbrine Assali Hamdallah, ancien président de l’UST en août dernier, à Khartoum; l’extradition extrajudiciaire d’officiers supérieurs et de cadres politiques de l’opposition, etc. Presque un millier de combattants de l’opposition, rentrés dans le cadre de la prétendue main tendus  croupissent secrètement dans le bagne secrte de Koro-Toro.

 

Nous condamnons avec une extrême fermeté de telles attitudes et exigeons du gouvernement soudanais la libération immédiate de notre camarade Abdelawahid Aboud Makkaye.

 

Nous demandons aux acteurs de la communauté internationale engagés dans les pourparlers de paix au Tchad, à intervenir rapidement pour empêcher l’extradition vers le Tchad de M. Abdelwahit Aboud Makkaye, et des autres opposants tchadiens détenus illégalement au Soudan, et exiger leur libération immédiate et sans conditions.

 

Nous lançons aussi un appel à l’Union africaine et l’Organisation des Nations Unies ainsi qu’aux organisations de défense de droits de l’homme, à s’impliquer davantage pour mettre fin à la complicité répressive entre les régimes tchadien et soudanais, qui est le véritable obstacle à la réconciliation et la paix dans cette sous-région.

 

Le Collectif DEBY DEGAGE.

 

Tag(s) : #POLITIQUE TCHAD

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :