Après une grève historique, les syndicats divisés pour la suite : 



Après trois jours de suspension pour laisser le temps au gouvernement de faire de nouvelles propositions, l’Union des Syndicats du Tchad (UST), sur appel de son secrétaire général, Francois Djondang, vient d’appeler ses militants à observer trois jours de grève à compter de ce mercredi 09 novembre 2011. C’est le troisième round du mouvement de grève que les centrales syndicales ont lancé depuis le 25 octobre 2011.

Cependant, un coup de théâtre vient de se produire : le secrétaire général de la Confédération Libre des Travailleurs Tchadiens (CLTT), Brahim Ben Seid, estime qu’il n’est pas nécessaire de continuer le mouvement, appelant du coup, sa base à vaquer normalement à leurs occupations.

Cette division intervient après que le ministre de la Fonction publique et du travail, aient rencontré hier les deux leaders syndicaux. Pourparlers qui n’ont rien donné. Cette voix discordante de la CLTT porte un coup fatal à l’union sacrée que les deux centrales ont formée depuis le début des hostilités.

Au plus fort de la crise, la CLTT et l’UST ont adopté comme stratégie de mener des grèves perlées de 3 jours alternées de négociations. Elles ont même delà cet effet, décidé de mettre sur pied une équipe chargée de réfléchir sur les actions futures delà entreprendre pour plus d’efficacité.

Ce troisième round de grève de l’UST intervient après que les grévistes aient rejeté en bloc l’intervention du chef de l’Etat qui proposait d’augmenter l’indice salarial du secteur public de 60 points, soit 20% des 300 points attendus pour la nouvelle grille.

Autre fait non moins important à signaler, durant le week-end, l’un des membres de la Confédération des Syndicats du Tchad, Boukar Barka ainsi que le président du collectif des ex-travailleurs de TCC (une sous traitante de ESSO), très actifs dans la fronde sociale, ont été enlevés le week-end dernier. Cette nouvelle donne risquerait de radicaliser les tensions sociales, très fortes ces jours-ci.

Mbaidedji Ndjenodji Frédéric, Le Cefod

 

Tag(s) : #POLITIQUE TCHAD

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :