KHALILO.jpg



25/12 12:04 CET

Lecture/Arrêt Vidéo
smaller_textlarger_text
|  |

L’armée soudanaise annonce la mort de Kahlil Ibrahim, le chef de l’un des plus importants groupes rebelles du Darfour. Il dirigeait le Mouvement pour la justice et l‘égalité qui, contrairement à d’autres factions darfouries, avait refusé de signer le dernier accord de paix avec le gouvernement soudanais.

Le groupe rebelle n’a pas confirmé officiellement la mort de son chef qui, selon l’armée, aurait été tué dans des combats près de la frontière avec le Soudan du sud. Kahlil Ibrahim et ses milices se dirigeaient apparemment vers Khartoum avec l’objectif de renverser le régime du président el-Béchir.

Le Mouvement pour la justice et l‘égalité, qui compte dans ses rangs quelques milliers de combattants, accuse le gouvernement soudanais de négliger le Darfour au profit des tribus arabes du pays. Depuis 2003, le conflit armée dans la région aurait fait 300 000 morts selon les Nations unies.

Plus d'actualités sur : 

Copyright © 2011 euronews

Tag(s) : #SOUDAN

Partager cet article