La conférence des présidents de groupes de l’Assemblée tchadienne doit décider ce jeudi 15 décembre 2011 , d’inscrire ou non la levée de l’immunité parlementaire du chef de file de la coalition de l’opposition, Saleh Kebzabo. Celui-ci est l’objet d’une procédure en diffamation introduite par la famille d’un chef de village qui a été assassiné il y a trois mois. La suite >

Tag(s) : #POLITIQUE TCHAD

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :