ParRFI

Le gouvernement tchadien et la compagnie chinoise, qui exploite la raffinerie de Djermaya, ont signé jeudi dernier un accord mettant fin à la crise qui les opposait. Un accord qui ne satisfait pas les populations du Loug Chari d’où est tiré le pétrole exploité par la raffinerie.

La colère des populations qui estiment ne retirer aucun bénéfice de son pétrole

Les originaires de Loug Chari expriment une colère à peine dissimulée.

 

12/02/2012 par Madjiasra Nako

TAGS:EN BREF-PÉTROLE-TCHAD
Tag(s) : #POLITIQUE TCHAD

Partager cet article