GALI-GATA-NGOTE

L’Universitaire et homme politique, Gali Gata Ngotté, est en danger de mort. Arrêté pour braconnage malgré son immunité parlementaire, il est incarcéré depuis 48h. Il vient d’envoyer un SOS sms à notre site : IL est en danger de mort. Qu’est-ce qu’on reproche à Gali ? En villégiature chez ses électeurs dans son Kyabé natal, Gali a eu l’imprudence de donner la clef de sa voiture à des parents qui auraient une course importante à effectuer. En tant que Député brillamment élu du coin, il ne peut refuser de leur rendre service. Après quelques heures, les agents des Eaux et forêts se plantent devant le domicile du Député, l’arrêtent pieds et mains liés, et le transférèrent dans la capitale de Bahr Kôh, Sarh, où il est toujours en détention. Il vient d’envoyer à la Rédaction du Tchadactuel un message très alarmant : il craint pour sa vie. Le motif de l’arrestation : on aurait trouvé un sanglier abattu dans sa voiture. On ne lui a pas donné l’occasion de parler aux parents qui avaient emprunté le véhicule. Selon plusieurs sources concordantes, toute cette histoire est une mise en scène du sinistre Haroun Kabadi, député non élu, actuel Président de l’Assemblée Nationale. Lors des dernières législatives, Kabadi, SG du parti au pouvoir, a présenté une liste concurrente à celle de Gali. Selon des témoins oculaires la liste de Gali aurait battu à plate couture celle de Kabadi en raflant les 100% des sièges disponibles. Deby, ayant programmé de nommer Kabadi à la Présidence de l’Assemblée, pour se racheter de l’avoir emprisonné pour détournements avérés des biens publics, a donc décidé que Kabadi soit élu, ordonna alors à la CENI locale de tripoter les résultats pour faire passer Kabadi, ce qui fut fait. Depuis, Kabadi, rejeté par la population locale, gêné par la popularité de Gali, paniqué par les interventions pertinentes de ce dernier lors des sessions de l’Assemblée Nationale, cherche par tous les moyens à éliminer, à faire taire un concurrent dont il n’arrive même pas aux orteils, lui, Kabadi le député non élu, inconnu des populations dont il prétend représenter, pourfendeur de la Cotontchad, arnaqueur des projets « Education et Santé», ex prisonnier de droit commun.

Kabadi et Deby sont capables d’éliminer physiquement Gali sans aucun remords, par leur méthode préférée qui est l’empoisonnement suivi d’un arrêt cardiaque! Seule une mobilisation de l’opinion nationale et internationale peut sauver des griffes des criminels du régime.


Tag(s) : #TCHADACTUEL

Partager cet article