moveur-copie-1A l’occasion du triste 21ème anniversaire de l'arrivée au pouvoir du Général-Président-Sultan Deby, qui est un non évènement pour nous tchadiens victimes de son regne  qui dure, les compatriotes préfèrent plutot célébrer  quelque chose de plus importan, la journée mondiale du SIDA. Notre organisation humanitaire qui pour des raisons strictement humaines  s'interesse aux problématiques des droits de l'Homme depuis peu, saisit ce moment opportun pour rendre hommage aux victimes de cette dictature d'un autre age qui sévit encore au Tchad. Nous profitons aussi du moment pour au déla dénoncer le comportement anti-démocratique ce qui prévaut au Tchad. Tout a été déjà dit sur le régime DEBYLE qui dirige le Tchad depuis le 1er décembre 1990 : Le régime autocratique du Sultan ldriss Déby. Les organismes des droits l’homme, les acteurs de la société civile locale, les partis de l’opposition légale comme les rebelles militarisés, tous ont dénoncé les multiples dérives de ce pouvoir, aussi bien sur la question de la bonne gouvernance et de la démocratie réelle que sur les problèmes relevant de la justice sociale, de la liberté et de la sécurité des citoyens. Sauf que M. Déby est toujours resté le maître absolu, inamovible, intraitable avec une population réduite au silence et à la soumission par la brutalité et la violence. Vingt ans de règne et huit années de recette pétrolière plus tard, le Tchad de Déby s’époumone encore à rattraper les pays les pauvres de la planète. Les deux décennies de son pouvoir et l’argent du pétrole n’ont servi qu’à consolider un système mafioso-clanique tout en enfonçant les autres Tchadiens dans une innommable précarité sociale. 


Certes beaucoup d’encres et de salives furent dépensés en vain pour mettre un terme au règne de ce potentat. Mais, ces insuccès ne doivent pas pousser les Tchadiens au fatalisme et à la résignation. Au contraire il faudra, plus aujourd’hui qu’hier, faire preuve de ténacité et de pugnacité dans la lutte contre ce pouvoir, dénoncer avec encore plus de conviction les multiples impostures électorales organisées par Déby, les détournements des fonds publics à une échelle inimaginable par lui et son clan, le népotisme obscène dont son régime fait montre depuis tant d’années et les mille et une injustices commis par son système contre le peuple de ce pays. Les Tchadiens se doivent, surtout aujourd’hui, de répéter autant de fois et où ils le pourront, le crier, le clamer et le déclamer jusqu’à l’épuisement s’il le faut les multiples crimes de cet inénarrable satrape.


Le Général Idriss Déby est le mal Tchadien. Idriss Déby est celui qui a fait du Tchad un État néant, relégué dans les catacombes du monde moderne. Fossoyeur de son propre peuple, Idriss Déby est le plus grand criminel que l’Afrique contemporaine ait connu

 

Paix au Pr. Ibni, Bichara DIgui, Abbas Koti,Dr NGuetty, Laokein Barde, Moise Kette,Bisso Mamadou, Me Behedi,Djiddi Hisseinmi, Youssouf Togoimi, Mbaïlao Mianbé ét à tous les autres y compris les anonymes citoyens Tchadiens. Le diable Deby payera aux Tchadiens en monnaie sonnante et trébuchante. Griots du MPS, poltrons du MPS, djawassis du MPS, dalissins du MPS,voire votre maitre Deby, un assassin, un veritable criminel, ni vos écrits pourris sur le net , ni votre 1 décembre pourri ne nous ferons changer notre d'idées sur ce régime despotique. Pour cela notre organisation qui regorge depuis peu d'un Think Tank portant le meme nom s'est permis de marqué ce jour par une exposition photographique poignante sur les violences politiques au Tchad, surtout sous Idriss Deby. Pour accueillir cet événement on remercie la maison des associations d'Orléans qui nous a permi l'utilisation de son grand Hall. Nous invitons les tchadiens et les amis du Tchad a venir visiter et regarder cette oeuvre tchado-tchadienne remarquable, afin de se rendre compte des forfaits de ce régime abjecte soutenu par les milieux affairistes français.

 

THINK TANK

DE "MOVE4CHAD"

Tag(s) : #DROIT DE L'HOMME

Partager cet article