Déclaration du M3F,Parti d'obédience IBNISTE au Rassemblement à la Place de la bastille :

L’histoire retiendra encore une fois de plus, que le combat que nous sommes en train de mener n’est pas vain, au regard de l’incarnation de cette place qui à notre humble avis reste et demeure le point de départ de toutes les libertés de la France par-delà le monde.

De prime à bord, tous nos respect et nos honneurs à cette place mémorable ayant marquée l’histoire française qui libéra le pays du règne de la bourgeoisie qui a servi de déclic à toute l’histoire de la France.

Aujourd’hui nous voilà encore une fois de plus rassemblé pour décrier et dénoncer avec véhémence tous les crimes perpétrés en Afrique par certains dirigeants sur instruction de leur maitre en occident. Particulièrement cet appel solennel est un mérite au Professeur IBNI qui incarne l’emblème de la vérité face au mensonge, car comme le dit un proverbe africain :

<< Le mensonge à beau courir des années durant en un jour la vérité le rattrape ».

Nous ne devons pas revêtir le mensonge afin de masquer la vérité car nous ne sommes pas hypocrites.

Nous voudrions rendre un vibrant hommage mérité à la résistance et au combat mené par notre sœur ZOUHOURA victime de traitement inhumain et dégradant qui déshumanise la personne humaine. Sans pour autant perdre de vue ces jeunes lycéens qui ont perdus ce qu’ils ont de plus cher au monde, leurs vies, que Dieu les accueillent dans son vaste paradis éternel ; Et ceux-là qui les ont criblés de balles meurtrières, on ne doit pas utiliser les armes du peuple pour tuer les enfants du peuple. Pour ces assassins, nous disons ceci ‘’ En cas de mort, que la terre leur pèse de tout son poids ‘’ et les bourreaux, et leurs maitres.

Cet acte posé vient de faire entrave à la culture africaine, car dans toutes nos sociétés africaines, il nous est enseigné dès le bas âge que la femme, elle doit être protégée par l’homme. Ce monde dans lequel nous vivons ressemblerait-il à une jungle où le plus fort doit manger le plus petit, qu’attends-tu Cour Pénale Internationale (CPI) pour homogénéiser le droit international afin de l’appliquer pour tous pour une vie de gens qui sont sans défense. Nous avons de tout temps galvaudé dans nos lois fondamentales que la personne humaine est sacrée, doit-on fermer les yeux pour ce qui est arrivé à notre sœur ZOUHOURA et laisser regarder circuler librement les assassins de nos jeunes compatriotes qui manifestaient pacifiquement ?

- Ceux qui frissonnent chaque fois qu’à la télé ou à la radio, ils entendent dire qu’une personne est morte à la suite d’une courte maladie ;

- Ceux qui ne se contentent pas de leur sachet de paracétamol pour se guérir les maux de têtes,

- Ceux qui se contentent du savon coton Tchad pour se guérir les crampes d’estomac, imaginer leurs détresses.

- Les autres qui aspirent à la vie, ils l’a perdent à jamais pour avoir eu de la compassion pour le respect de la vie humaine.

Le Mouvement du 03 Février (M3F), Parti d’obédience Ibniste rend un vibrant hommage à tous ceux qui dans la vie ont eu de la compassion pour le malheur des autres, ceux qui défendent la justice contre l’injustice, ceux-là qui se soucient du triomphe du bien contre le mal. Nous vous demandons de vous adjoindre à nous, pour ce combat car la sagesse africaine nous apprend que :

‘’ Quand la case de ton voisin brule, hâte à mouiller la tienne ‘’.

<< Ce n’est pas le jour de la chasse ou de la battue qu’on engraisse son chien pour attraper un gibier », même s’il le fait ce n’est qu’avec la bénédiction du seigneur.

La jeunesse africaine doit prendre le relais afin de ne pas oublier ce combat car selon Frantz Fanon, << Chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission, l’a remplir ou l’a trahir ».

Nous sommes résolus et déterminé à adjoindre nos forces avec tous ceux qui ont souffert dans leurs chairs et leurs amours propres de la moindre injustice sur cette terre sans distinction de conviction politiques ou de croyance religieuses.

Le cas de notre jeune sœur ZOUHOURA, elle doit s’en orgueillir et être heureuse car son cas libérera la femme tchadienne et par-delà toutes les femmes du monde victimes de ces genres de pratique. La mère de cette fille doit être fière d’avoir mise au monde la fille dont les annales de l’histoire tchadienne marqueront le nom en lettre d’or parce que cette fille, elle n’est pas n’importe qui, car ‘’ La grandeur morale d’un être humain se mesure toujours face à l’adversité’’.

Comme nous sommes en Afrique et plus précisément au Tchad, le ridicule ne tue pas, car nous avons déjà eu à assister à des scènes où des gens qui sont sensés lire le droit l’a bafoue à travers des compromissions. L’avocat de la victime devient l’avocat de l’accusé et du bourreau !

Que dirait-on à Montesquieu qui des siècles durant a défendu vaille que vaille la citation suivante, je cite : ‘’ Pour que l’on ne puisse pas abuser du pouvoir, il faut que par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir ‘’.

Nous avions l’intime conviction que cette fois-ci justice sera rendue.

Entre la liberté et la soumission, nous dirons NON à la soumission car nous ne sommes pas des moutons de Panurge.

Vive la Liberté de tous les Peuples opprimés

Vive la Liberté au sens Sartrien du terme

Vive les droits de l’Homme

Malheur à ceux qui compromettent leurs Peuples au profit de leurs intérêts égoïstes

Gloire aux Martyrs

En avant pour le combat

La lutte continue

Le peuple tchadien et le Tchad vaincront

Je vous remercie pour votre aimable attention!

IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH BRAHIM

Partager cet article